Sociologue du travail, chercheur à l'Institut de psychodynamique du travail (Paris), Stéphane Le Lay voue ses recherches à l’analyse du travail, en particulier celui des classes populaires, et aux questions liées aux relations entre l’organisation du travail et la santé.

Au cœur de ses problématiques de recherche, le jeu a pris une place de choix à travers l’étude des processus de gamification à l’œuvre dans le monde professionnel. « Destins du jouer et du travail à l’ère du management distractif » est d’ailleurs le titre de son mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) qui sera soutenu le 3 juin prochain à Aix-en-Provence.

Dans ce travail, Stéphane Le Lay a cherché à « montrer que, loin de s’opposer frontalement, le travail et le jouer entretiennent des rapports variés, point que les managers ont perçu depuis longtemps, et dont ils ont cherché à tirer profit dans l’organisation du travail, jusqu’à distordre le sens même de ce qu’est le jouer, de façon à encourager l’engagement subjectif dans le travail, afin d’accroître les performances productives ».

Pour ce faire, il a entrepris dans son travail de mémoire, de « décrire et analyser l’évolution des rapports entre le jouer et le travail au cours du développement capitaliste, en particulier contemporain ». Dans quelle optique ? Cerner le plus clairement possible « les effets que cette évolution a eus sur ces deux principes d’“engagement au monde” et sur celles et ceux par qui ils se déploient effectivement. »

Au final il a souhaité « montrer que l’installation durable de ressorts liés au jouer et au(x) jeu(x) dans les configurations et les pratiques de travail a accompagné en pratique le processus historique de constitution de la figure théorique de l’“individu néolibéral”, individu apte à se faire entrepreneur de lui-même dans un champ professionnel donné ».

Les citations sont de Stéphane Le Lay

Illustration : Schomburg Center for Research in Black Culture, Art and Artifacts Division, The New York Public Library. "Noon Game", The New York Public Library Digital Collections. 1935 - 1943.