Qui sommes-nous ?


À propos du GIS Jeu et Sociétés

Origine et mission du GIS Jeu et Sociétés

Né en 2013, le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) « Jeu et Sociétés » regroupe enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs des universités Paris Descartes-Université de Paris, Paris 13, Paris Nanterre et Sorbonne Université, spécialistes des questions liées au jeu dans des approches pluridisciplinaires en Lettres, Sciences Humaines et Sociales (LSHS).

L’ambition du GIS est d’attirer des chercheurs sur le thème du jeu, de favoriser en toute indépendance un partage d’informations auprès des acteurs académiques, de rendre accessibles leurs travaux, afin qu’ils favorisent un débat public éclairé sur le phénomène social du jeu et du jeu d’argent en particulier.

Le GIS bénéficie d’une dotation de la Française des Jeux, dans le cadre de son programme Jeu Responsable, à hauteur de 432 000 euros, répartis sur 3 ans. La dotation a été renouvelée pour la période 2017-2019.

Le GIS est rattaché au laboratoire Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux – IRIS (UMR 8156) CNRS – Inserm – EHESS, à l’UFR SMBH de l’université Paris 13.

Les membres du GIS

Le GIS est un Groupement d'Interêt Scientifique

Il réunit quatre Universités d'Île-de-France autour d'un intérêt scientifique commun : l'étude du phénomène du jeu et de ses impacts sociétaux.

FDJ

FDJ

FDJ

FDJ

FDJ

Le Conseil Scientifique

Le Conseil Scientifique du GIS « Jeu et Sociétés » oriente la politique scientifique du GIS, gère les appels à projets et sélectionne les dossiers retenus.

Il est composé des membres suivants:

Elisabeth Belmas : professeur émérite d’histoire moderne, Université Paris 13, laboratoire IRIS (UMR 8156-U997), membre de la MSH Paris-Nord. Secrétaire générale du conseil scientifique du Forum « Jeu et Sociétés » de 2010 à 2013 puis du GIS Jeu et Sociétés. Spécialiste de l’histoire des jeux, elle a, entre autres ouvrages, publié Jouer autrefois. Essai sur le jeu dans la France moderne. Par ailleurs, historienne de la santé et des maladies, elle a notamment participé à l’expertise collective INSERM « Jeux de hasard et d’argent-contextes et addictions » publiée en juillet 2008.

Céline Bloud-Ray : maître de conférences en Droit privé, vice-présidente du Conseil d’Administration de l’université Paris 13.

Jean-Michel Costes : sociologue et démographe, chef de bureau des statistiques hospitalières au ministère de la Santé en 1986, chargé de mission à la Délégation générale à la lutte contre la drogue et la toxicomanie en 1993 et directeur de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies de 1995 à 2011. Il est actuellement secrétaire général de l’Observatoire des jeux qui a pour mission d’étudier les jeux d’argent et de hasard et leurs impacts sociaux.

Dominique Desjeux : professeur émérite en anthropologie sociale et culturelle à la Sorbonne, Université de Paris. Il a initié avec Claire Mangel, Raymond Bovero et Judith Louguet, en 2005 les premiers liens entre la Française des Jeux et l’université Paris Descartes. En 2008, il anime le groupe de travail « Les jeux d’argent en questions » pour la FDJ. Il est Président du conseil scientifique du Forum « Jeu et Sociétés » de 2010 à 2013 puis du conseil scientifique du GIS « Jeu et sociétés » depuis 2014. Il a mené des enquêtes qualitatives sur le jeu en Chine (pour Lego et Asmodée) et en France (pour la FDJ) et sur la consommation, les processus de décision et les innovations en entreprise et dans la famille, en Europe, aux USA, en Chine, au Brésil et en Afrique depuis 1969. Il est également intervenant en recherche internationale et auteur de nombreux ouvrages. Il vient de publier L’empreinte anthropologique du monde. Méthode inductive illustrée, chez Peter Lang.

Bernard Franco : professeur de Littérature générale et comparée à Sorbonne Université. Ses travaux portent sur les questions de dramaturgie dans les romantismes européens, les transferts littéraires franco-allemands, les relations entre littérature et esthétique. Parmi ses principales publications figure Le Despotisme du goût. Débats sur le modèle tragique allemand en France, 1797-1814 (Göttingen, Wallstein, 2006).

Pascale Gorguet-Ballesteros : conservateur en cher au Musée Galliera, spécialiste des vêtements de jeu et de sport.

Marie Jaisson : professeur des universités en sociologue de la santé, Université Paris 13 ; directrice adjointe de la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord

Magali Lacousse : diplômée de l’École des Chartes (archiviste-paléographe), conservateur en chef du patrimoine aux Archives de France.

Muriel Livernet : professeur de mathématiques à l’université Paris Diderot, équipe-projet Topologie et Géométrie algébriques, directrice adjointe à la Fondation Science Mathématique.

Lucia Romo :professeur de psychologie clinique à l’Université Paris Nanterre et psychologue au Centre Hospitalier Sainte Anne (CMME). Membre de l’Unité Inserm U1266 Team 1 (ex-U 675), Centre de Psychiatrie et Neurosciences (CPN). Elle a participé à des expertises à l’INSERM, l’HAS, l’ARS et dans des comités de pilotages d’études sur les addictions avec et sans substance. Les thématiques de recherche sont les addictions avec et sans substances, les dimensions de personnalité ainsi que l’évaluation des prises en charge psychothérapeutiques. Elle est membre, entre autres, de l’Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive.

Isabelle Varescon : professeur en psychologie clinique et psychopathologie à l’université Paris Descartes-Université de Paris, directrice du Laboratoire Psychopathologie et Processus de Santé (LPPS). La thématique principale de ses recherches est l’étude des facteurs de vulnérabilité individuels et environnementaux au développement, au maintien et à l’arrêt des addictions. Ses recherches portent sur les personnes jeunes adultes et adultes présentant une addiction aux substances psychoactives ou une addiction sans substance (addictions comportementales).

Juliette Vion-Dury : professeur de littérature générale et comparée de l’université Paris 13. Membre de l’équipe d’accueil Pléiade, elle est vice-présidente Grand Campus de l’Université Paris 13, en particulier en charge des relations avec la MSH-Paris Nord et le Campus Condorcet.

Thierry Wendling : ethnologue, chargé de recherches au CNRS. Co-fondateur et co-directeur de la revue Ethnographiques.org, co-directeur du LAHIC (IIAC, CNRS-EHESS)

Lichao Zhu, docteur en sciences du langage, Université Paris 13, Laboratoire Textes Théorie Numérique (TTN)

Le GIS en action(s)

Quels objectifs et actions mis en oeuvre pour la recherche sur le jeu ?

Objectifs scientifiques :

  • Favoriser l’émergence des LSHS (lettres, sciences humaines et sociales) dans le domaine du jeu et de ses impacts sociétaux, dont le jeu de hasard et d’argent.
  • Soutenir les travaux de recherche dans le domaine du(es) jeu(x)
  • Privilégier une approche pluridisciplinaire (droit, littérature, philosophie, histoire, géographie, sociologie, psychologie…).
  • Inviter les acteurs du champ sanitaire et social et favoriser le partage des connaissances (journées d’étude ou séminaires) entre les disciplines.
  • Concevoir et développer un centre de ressources documentaires numérique.
  • Inciter à la vulgarisation et à la diffusion des travaux innovants, de façon à les rendre plus accessibles hors du champ universitaire.

Actions principales :

  • L’organisation d’appels à projets scientifiques (depuis 2015, ce sont plus de 50 projets sur le jeu qui ont ainsi été soutenus).
  • Le soutien et l’organisation d’événements publics (conférences, congrès, ateliers).
  • La mise en œuvre et l’animation éditoriale d’une plate-forme numérique dédiée à la connaissance sur le jeu : le Ludocorpus.

Le Ludocorpus

En 2015, le GIS Jeu et Sociétés a créé le Ludocorpus, un blog dédié au jeu, assorti d’un outil de référencement bibliographique, Biblio

En août 2019, le GIS a lancé Ludocorpus Magazine, sa nouvelle plate-forme numérique ; elle permet :

  • la mise en avant d’actualités, d’événements et de travaux pluridisciplinaires,
  • la valorisation de projets, de chercheurs et d’initiatives sur le jeu,
  • la publication numérique de travaux de vulgarisation et d’outils didactiques.

En 2020, le site outil Biblio, référentiel sur le jeu à destination des chercheurs, sera mis à jour et verra ses fonctionnalités augmentées.

Appel à travaux de recherche sur le jeu et ses enjeux

Outre ses appels à projet et l'organisation d'événements qui poncteuent annuellement le monde de la recherche dans le domaine du jeu, le GIS Jeu et Sociétés entend devenir un espace permanent de recueil et de partage des connaissances sur le jeu et ses enjeux.

Dans cette optique, il souhaite ouvrir plus largement sa plateforme Ludocorpus à des travaux de recherche.

Ainsi, que vous soyez étudiant en Master 2, en doctorat, post-doc, enseignant ou chercheur, vous êtes invités à nous faire part de vos articles, mémoires ou thèses de recherche sur la thématique du jeu.

Envoyez votre article ou mémoire, son résumé, ainsi qu'un CV à recherche@ludocorpus.org.